Blandine Folio Peres

Thursday, Jul 12, 2018

Après des études de flûte traversière et une maîtrise de musicologie, Blandine Folio Peres se consacre au chant, et entre en 2002 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où elle obtient son diplôme, mention très bien en juin 2006. Elle part se perfectionner à la Musikhochschule Hanns Eisler à Berlin avec la mezzo Anneliese Fried, puis à Paris avec Christine Schweitzer et maintenant Florence Guignolet.

Lors des productions scéniques durant son cursus au CNSM de Paris, elle est l’enfant dans L’Enfant et les sortilèges, la Première Prieure dans Les Dialogues des Carmélites, ainsi que la nourrice dans Eugène Onéguine. Dès sa sortie du Conservatoire, elle se produit dans le rôle de Suzuki (Madame Butterfly) à l’opéra de Rouen, où elle revient interpréter Mistress Bentson (Lakmé). On peut l’entendre dans le rôle-titre du Médium de Menotti dans les théâtres de Tourcoing, Reims et à l’opéra de Lille.

Elle chante à Paris au Théâtre du Châtelet dans le rôle de Nakâmti (Padmâvati), à l’Opéra Comique dans le rôle de Félicie dans Ô mon bel inconnu ainsi qu’au sein du festival “Opéra en plein air” dans les rôles de la Muse et Nicklausse (Les Contes d’Hoffmann), et la Troisième Dame (La Flûte enchantée).

Elle se produit également à l’opéra national de Lorraine en interprétant Tisbe (La Cenerentola), Soledad (Los Sobrinos del Capitan Grant), Emilia (Otello), à l’opéra de Limoges dans Sméraldine (L’Amour des trois oranges), et à l’opéra de Saint-Etienne où elle reprend le rôle de Suzuki et où elle interprète le rôle d’Orphée dans Orphée et Eurydice, rôle qu’elle réinterprète à Bilbao et Oviedo.

Parmi ses engagements plus récents, citons Annina (La Traviata) à l’opéra de Tours, ainsi que la femme dans le Carnet d’un disparu de Janacek à l’opéra de Dijon.

Une question ?

Vous souhaitez acheter une place ? Adhérer au comité de soutien ? Nous faire part de votre expérience ? Nous sommes à votre écoute.

Contactez-nous !