Norma

Le chef d’œuvre de l’opéra romantique italie

Grande prêtresse gauloise, Norma a couché avec l’ennemi : elle a eu deux enfants de l’officier romain Pollione  ( ténor). Lorsqu’elle apprend que ce dernier la délaisse pour une autre prêtresse, la jeune Adalgisa, Norma se fait aussi menaçante que Médée…Mais elle finira par se sacrifier.

Au cœur du bel canto romantique, Norma est un sombre chef d’œuvre d’une grandeur tragique marmoréenne, d’une hauteur de ton qui force le respect et suscite l’émotion la plus pure. Le rôle titre (un des plus périlleux de tout le répertoire opératique !) a été taillé aux mesures surhumaines de Giuditta Pasta  et fut repris par les plus grandes, de la Malibran à la Callas… Laquelle savait trouver l’abandon  rêveur et douloureux du « Casta Diva », sublime aria, qui employé tour à tour par le cinéma et la publicité, est devenu l’une des pièces les plus fameuses de tout le répertoire lyrique.

Opéra en deux actes de Vincenzo Bellini

Livret de Felice Romani. Création le 26 décembre 1831 à la Scala de Milan

Direction musicale : Didier Lucchesi
Mise en scène/Scénographie/Eclairages : Jack Gervais
Costumes : Théâtre de Pise – Italie

Distribution:

Norma : Sorina Munteanu
Adalgisa : Géraldine Chauvet
Clotilde : Marianne Crébassa
Pollione : Thiago Arancam
Oroveso : Wojtek Smilek
Flavio : Paul Rosner

Orchestre et chœurs des Soirées Lyriques de Sanxay

Chef de choeur : Stefano Visconti
Chef de Chant : Céline Frétard

Suivre S'abonner Voir les vidéos
Mentions légales