Artistes

Thiago Arancam

ténor

Né à San Paolo au Brésil, Thiago Arancam débute ses études de chant à la faculté de musique "Carlos Gomez" de cette même ville où il obtient son diplôme de fin d'études. A l'âge de 22 ans, il remporte le premier prix du concours de chant international "Bidu Sayao".

En 2004, il intègre la prestigieuse Académie de la Scala de Milan et se perfectionne auprès de Leyla Gencer et Vincenzo Manno. Il est invité, en février 200,5 à donner son premier concert lyrique avec orchestre à la Scala de Milan. Depuis, Thiago Arancam est régulièrement invité à la Scala de Milan, où il participe aux productions suivantes: Salomé et Ariane à Naxos de Richard Strauss et Lady Macbeth of the Mtsensk District de Dimitri Shostakovich.

En 2006, il participe avec beaucoup de succès à une série de concerts autour d'extraits de zarzuelas et de mélodies espagnoles traditionnelles avec l'orchestre symphonique Friuli-Venezia-Giulia. En 2007, il remporte à Bolzano le prix du "meilleur espoir lyrique" ce qui le conduit à se produire dans un récital aux côtés de Daniela Mazzucato.

En décembre 2007, il est invité par l'opéra de Mantoue à faire ses débuts dans Le Villi (Roberto) de Puccini juste avant d'entreprendre, dans les Emirats Arabes, une tournée de concerts avec l'orchestre de la Scala de Milan, et deux concerts au Brésil avec l'orchestre national sous la direction du maestro Silvio Barbato.

En octobre 2008, Thiago Arancam, alors âgé de 26 ans seulement, est sélectionné par Placido Domingo pour participer au prestigieux concours "Operalia". Il remporte, à cette occasion, le grand prix du public,  le prix de la zarzuela et le deuxième prix masculin. Il est invité aussitôt après pour faire ses débuts internationaux dans Carmen (Don José) à l'Opéra national de Washington (aux côtés de Denyce Graves)  puis dans Tosca (Mario) à l'Opéra de Francfort.

Ces trois dernières saisons, on a pu l’entendre dans Adriana Lecouvreur à l’opéra royal de Turin, Nabucco à Palerme, Cavaleria Rusticana à Saint-Petersbourg et Stockholm, Tosca à Las Palmas, au Deutschoper de Berlin, à l’opéra de Philadelphie et à Rome, Cyrano de Bergerac à San Francisco (aux côtés de Placido Domingo), Madame Butterfly à l’opéra de Washington et à Valencia (sous la direction de Lorin Maazel), Carmen à Varsovie, Moscou, Berlin, San Francisco et au Staatsoper de Vienne, Manon Lescault à Philadelphie et Dresden, Il Tabarro à Lyon, Cologne et Stockholm.

Prochains grands engagements :
Carmen à l’opéra de Lausanne (sous la direction  de Placido Domingo) et au théâtre Colon de Buenos Aires.

A Sanxay :
Carmen (Don José) en 2011
Norma (Pollione) en 2010
Aïda (Radamès) en 2009
Madame Butterfly (Benjamin Franklin Pinkerton) en 2013

site internet : http://www.thiagoarancam.com

Stefan Pop

ténor

Né à Bistrita (Roumanie), Stefan Pop a suivi des études vocales à l’Académie de Musique “Gheorghe Dima” à Cluj-Napoca.

Ces dernières années, il a remporté le premier prix de nombreux concours internationaux d’art lyrique : le prix “Sigismund Toduta” (2007), “Hariclea Darclée” (2007), “Martian Negrea” (2008), “Ion Perlea” et “Sabin Dragoi” (2009), le premier prix du concours international de musique de Séoul (2010), le premier prix et le prix du public du fameux concours « Placido Domingo  » Operalia à la Scala de Milan (2010) et à l’âge exceptionnel de 22 ans.

Ce très jeune artiste a fait ses débuts sur scène lors de la saison 2008-09. D’abord dans le rôle de Paolino dans Il matrimonio segreto à l’Opéra de Cluj-Napoca et dans le rôle de Nemorino dans L’elisir d’amore à l’Opéra national de Timisoara.

C’est en décembre 2009 que Stefan Pop fait ses débuts internationaux .Il interprète le rôle d’Alfredo dans La Traviata à l’opéra de Rome (dans une mise en scène de Franco Zeffirelli), puis à l’opéra national d’Athènes, au Staatsoper de Vienne, à l’opéra de Trieste (aux côtés de Mariella Devia), à l’opéra national de Hambourg (aux côtés d’Edita Gruberova), à l’opéra de Francfort et de Tel Aviv.

En 2010, il interprète le rôle de Nemorino dans L’Elisir d’amor à l’opéra de Trieste et à l’opéra national de Hambourg.

En 2011, il fait ses débuts dans le rôle d’Elvino dans La Sonnambula au Staatsoper de Vienne, dans le rôle de Cassio dans Otello à l’opéra de Zurich, ainsi que dans le rôle du Duc de Mantoue dans Rigoletto à l’opéra national de Tokyo aux côtés de Placido Domingo.

Parmi ses futurs engagements, citons Nemorino dans L’Elisir d’amor à l’opéra de Lausanne (2012), le Duc de Mantoue dans Rigoletto à la Scala de Milan (2012), au théâtre de la Monnaie (2014) et au Staatsoper de Hambourg (2014), Alfredo dans La Traviata au Staatsoper de Hambourg (2013).

A Sanxay :
La Traviata (Alfredo Germont) en 2012
Rigoletto (Duc de Mantoue) en 2016

Frédéric Diquero

ténor

Après plusieurs prix de conservatoire (saxophone, musique de chambre et formation musicale), Frédéric Diquero débute des études vocales et intègre très vite la compagnie lyrique des Sources de cristal dirigée par Gian Koral et Hélia T’Hézan. Depuis 2003, il se perfectionne auprès de Gabriella Ravazzi à Gênes.

En 2004, il est lauréat du 9ème concours Spazio Musica d’Oviedo en Italie, ville dans laquelle il fera ses véritables débuts, l’année suivante, dans Le Barbier de Séville (Le Comte Almaviva).

Depuis 2007, Frédéric Diquero se spécialise dans les rôles de ténor lyrique léger. Parmi ses nombreux rôles, citons notamment : Don Ottavio (Don Giovanni), Tamino (La Flûte Enchantée), Don Ramiro (La Cenerentola), Alfredo (La Traviata), Nadir (Les Pêcheurs de Perle)…

Il participe également à de nombreux concerts couvrant un large répertoire, de la musique sacrée du 18ème à la musique contemporaine.

Après avoir interprété Rodolfo dans La Bohème et le Duc de Mantoue dans Rigoletto, il sera, cette saison, Ruiz dans Le Trouvère à l’Opéra de Nice.

A Sanxay :
La Traviata (Gastone) en 2012

Paul Rosner

ténor

Paul Rosner est un spécialiste des rôles de ténor de caractère. Il se produit régulièrement depuis 15 ans sur les scènes lyriques suivantes : Théâtre du Châtelet, opéras de Limoges, Toulon, Metz, Marseille, Dijon etc… Ses derniers engagements : Madame Butterfly et Rigoletto à Metz, Les Brigands et Tosca à Limoges.

A Sanxay :
Carmen (Le Remendado) en 2011
Norma (Flavio) en 2010
Aïda (Le Messager) en 2009

Xin Wang

ténor

Après des études de chant au Conservatoire de Pékin, Xin Wang poursuit sa formation à l’Ecole Normale de Musique de Paris et rejoint le CNIPAL en 2007. Il se perfectionne auprès de Carlo Bergonzi, Charles Burles, Mady Mesplé et Tom Krause. En 2008, il intègre l’Opéra Studio de l’Opéra National du Rhin, puis la troupe de l’Opéra de Rouen en 2012. Souvent récompensé, il obtient notamment le 1er Prix du Concours International de Chant Lyrique de Taipeï, le 1er Prix du Concours de Chant Lyrique de Béziers, et le Grand Prix du Concours International d’Art Lyrique de Strasbourg.2 er Prix du Concours International de Chant Lyrique de china.

Il interprète les rôles de Tamino (La Flûte Enchantée) avec l’Orchestre Symphonique de Shanghai et l’Orchestre de Guangzhou, Tybalt (Roméo et Juliette) à l’Opéra de Saint Etienne, Le Noctambule (Louise), Paolino (Il Matrimonio Segreto), Aladin (Aladin et la Lampe Merveilleuse de Nino Rota) et Scaramouche (Ariadne auf Naxos) à l’Opéra du Rhin, Brighella (Ariadne auf Naxos), Achille (La Belle Hélène) et Malcolm (Macbeth) Roderigo (Otello) à l’Opéra National de Bordeaux, Pâris (La Belle Hélène) au Festival de Chamonix–Megève, Prunier (La Rondine) à l’Opéra National de Lorraine, Remendado (Carmen) à l’Opéra de Rouen etVersailles, Yamadori (Madame Butterfly) à l’Opéra de Toulon.Belmonte (L’Enlèvement au Sérail) ,les rôles du Petit ami de Lolo et du Chirurgien (Lolo Ferrari de Michel Fourgon) en création mondiale, Jacquino (Fidelio) à l’Opéra de Rouen, Uldino (Attila) au Bartók Béla National Concert Hall de Budapest,Tamino (Die zauberflote)  à l'Opéra plein air. Goro (Madame butterfly) Abdallo(Nabucco)au Festival de Sansaxy. Alfredo (latraviata)au centre lyrique Clermont-Auvergne , Salonique Théatre en Grèce ,et Grand théatre de Tian Jing (Chine),Rickshaw boy (Rickshaw boy) à l’opéra de Chine

Il participe à de nombreux concerts et récitals et chante, entre autres, dans Carmina Burana à l’Opéra National du Rhin.

Parmi ses projets, Aubergiste (Les caprices de Marianne) à L'Opéra de Reims, L'Opéra de Massy, L'Opéra de Nice, L'Opéra de Marseille , L'Opéra de Rennes, L'Opéra de Saint-étienne, L'Opéra de Toulouse, L'Opéra de Bordeaux,Roderigo (Otello)  à l'opéra de Massy,Rickshaw boy (Rickshaw boy) à l’opéra de Chine,Pong(Turandot) à festival de Sanxay,Gabier et Monsieur Sucre (Madame Chrysanthème) et Malcolmt(Macbeth)à l’opéra de Marseille.

 

A Sanxay :
Madame Butterfly (Goro) en 2013
Nabucco (Abdallo) en 2014
Turandot (Pang) en 2015

Luca Lombardo

ténor

Luca Lombardo débute ses études de  chant auprès de C. Thiolas à Trévise avant d'être lauréat de plusieurs concours internationaux : Prix Caruso de Milan, Prix Georges Thill, Concours des Voix d'Or, Concours Vinas de Barcelone...

Après avoir chanté dans plusieurs productions comme Lucia di Lammermoor  et Mireille à Rouen, il fait ses débuts internationaux en 1989 dans le rôle de Gabriele (Simon Boccanegra) à l'Opéra des Flandres (avec J. Van Dam), puis chante Cavalleria Rusticana en Australie, à Sydney et à Melbourne. Suivent la saison suivante Simon Bocanegra au Grand Théâtre de Genève, Otello (Cassio) aux côtés de Placido Domingo à l'Opéra de Paris-Bastille et au Wiener Staatsoper, Lodoiska de Cherubini à Glyndebourne, Werther, les Contes d'Hoffmann, Tosca, La Traviata, Roméo et Juliette, Faust, Un ballo in maschera et le rôle-titre de Sigurd à l’opéra de Montpellier.

Depuis une vingtaine d’année, il se produit sur les plus grandes scènes lyriques d’Europe dans des ouvrages aussi nombreux que variés. Citons, entre autres, Der Fliegende Hollander (Steuermann) à l'Opéra de Paris-Bastille, La Vestale, Lodoïska et Otello  (Cassio) à la Scala de Milan (dir.R.Muti),  Luisa Miller (Toronto, Francfort), Carmen (Lyon, Opéra de Paris-Bastille, Rome, Toulon, Hambourg, Hongkong, Tours, Bonn, Sanxay, Catane, Turin, Stade de France) , Les Pêcheurs de perles (Scottish Opera), La Traviata (Liège, Francfort, Munich, Sanxay), Manon (Opéra Bastille), La Bohème au festival de Glyndebourne, en Avignon et à Massy, Werther en concert sous la direction de J.C Casadesus, Mireille, Esclarmonde, La Bohème, Werther, Tosca, Carmen à l’Opéra Comique de Paris ; La Traviata (Francfort, Munich, Tel Aviv, Sanxay), Le Roi d'Ys (Metz), Les Contes d'Hoffmann (Toulon, Trieste, Paris-Bastille), Luisa Miller (Francfort), Macbeth (Nice et Tours), Les Contes d’Hoffmann (Nice),  Le Roi de Lahore et Hérodiade à Saint-Etienne et  Bordeaux, Le Trouvère à Sanxay, Giovanna d’Arco ( Hongkong), Les Vêpres siciliennes (Henri)  à l'Opéra Bastille de Paris.

Parmi ces engagements très récents citons Madame Butterfly et Carmen à La Fenice de Venise, Zarâstra à Saint-Etienne, Carmen à Marseille et Hongkong, Werther (rôle titre) à l’Opéra de Paris-Bastille.

A Sanxay :
Nabucco (Ismaël) en 2014

Carlos Natale

ténor

Carlos Natale est né à Buenos Aires en Argentine où il fait ses études musicales. Il a obtenu son diplôme de chanteur lyrique à l’Institut Supérieur d’Art du Théâtre Colon de Buenos Aires, ainsi qu’un Master à l’Académie Mozarteum de Salzbourg. Depuis quelques années, il est invité régulièrement à se produire  sur des scènes prestigieuses en Argentine, aux Etats-Unis, en France, en Allemagne, en Autriche et en Italie.

C'est en 2000, au Théâtre Colon de Buenos Aires , qu'il fait ses débuts sur scène dans La Petite renarde rusée  de Janacek. Ce même théâtre lui confie par la suite de nombreux rôles du répertoire italien, francais et allemand : Don Ottavio dans  Don Giovanni  , Fenton  dans  Falstaff , Camille de Rossillon dans La Veuve joyeuse.

Son répertoire opératique comprend , entre autres, les rôles de Ferrando dans Cosi fan tutte  de Mozart, Don Ramiro dans La Cenerentola de Rossini, Don Ottavio dans Don Giovanni  de Mozart, le pêcheur dans Guillaume Tell  de Rossini , Belmonte dans l’Enlèvement au sérail  de Mozart. Au Théâtre Municipal de Temuco (Chili), il a interprété Tonio dans  La Fille du Régiment  de Donizetti. Le Teatro Argentino de La Plata l’a engagé à plusieurs reprises pour La Traviata  de Verdi, Roméo et Juliette  de Gounod,  Don Pasquale de Donizetti,  I Pagliacci  de Leoncavallo.

Il a gagné le prix de l’Opéra de Rome lors de la compétition internationale « Nuevas Voces 2005 » au Théâtre Colon de Buenos Aires ainsi que le premier prix du « Turandot International Competition 2009 » de Vérone, grâce à son interprétation du rôle de Pong.

En 2010, il remporte le prix du Lied allemand au « Lions Gesangswettbewerb Gut-Immling ».

Carlos Natale a fait ses débuts en Italie en 2007 à l’Opéra de Rome dans le rôle d’Edmondo dans  Manon Lescaut  de Puccini . Il interpréta ensuite le rôle de Lindoro dans  L’Italienne à Alger  de Rossini au Théâtre Verdi de Pise et à Lucques, Paris dans  Paride ed Elena  de Gluck à Pise, Livourne, Lucques et à l'Opéra Royal de Wallonie, Tamino dans  La Flûte enchantée  à Venise, Ferrando dans  Cosi fan tutte  à Rotterdam, Den Haag et Leuven.

Parmi ses productions les plus récentes, citons Roméo et Juliette  de Gounod à Ravenne,   Le Barbier de Séville  au Capitole de Toulouse,   Cosi fan tutte  aux Pays-Bas et en Belgique,  Carmen intime ,  Le Vaisseau fantôme  au Theâtre des Arts de Rouen et à la Peniche Opéra de Paris, La Finta Giardiniera    de Mozart ,  Les contes d’Hoffmann d' Offenbach et la Cenerentola de Rossini à l’opéra de Rouen .

 Carlos Natale a travaillé avec des chefs et metteurs en scène prestigieux tels que Gianluca Gelmetti, John Neschling, Antonio Pirolli, Marco Guidarini, Filippo Maria Bressan, , Donato Renzetti, Krzysztof Penderecki, Jonas Alber, Jonathan Webb, Alain Antinoglu, Stefano Vizioli, Andrea Cigni, Roberto Oswald, Antonio Petris, Mikael Hampe, Gianfranco De Bosio, Claudio Scimone, Antonino Fogliani.

 Il a enregistré Le Disgrazie d’Amore d’Antonio Cesti pour Hypérion Records (2010) et L’Assassinio nella cattedrale de Pizzetti pour Sony Classical (2013)

A Sanxay :
Turandot (Pong) en 2015

Rudy Park

ténor

Rudy Park (Ji Eung Park) a étudié le chant en Corée du Sud et les poursuit en Italie à partir de 2002, en intégrant le Conservatoire de Musique de Santa Cecilia à Rome. Il est lauréat de très nombreux concours : Anemos Lyric Competition à Rome; Mario Lanza International Competition à Filignano (Italie).

En 2009, il gagne la compétition de chant lyrique de Vérone, après y avoir fait ses début en Calaf (Turandot). La même année, il débute le rôle de Pollione dans une nouvelle production de Norma qui tourna dans de nombreux opéras d’Italie..

Rudy Park a aussi participé au gala des “Ten Tenors”, concert donné en l'honneur de Mario Del Monaco, aux côtés de Fabio Armiliato, Nicola Martinucci, Lando Bartolini ou encore Vincenzo Bello et sous la direction de Gianluigi Gelmetti. Parmi les nombreux ouvrages qu'il interprète, citons I Shardana (Torbeno), Tosca (Mario Cavaradossi) au Teatro Lirico de Cagliari; Turadot (Calaf) à Verone, Genova et Séoul; Ernani (role titre) à Bologne puis en tournée au Japon et à Sassari; Cavalleria Rusticana (Turiddu) à Athènes; Norma à Budapest; Turandot pour la fondation « Nikikai Opera » à Tokyo sous la baguette de Gianluigi Gelmetti ainsi qu’à Pékin. Il a récemment fait ses débuts en tant que Manrico dans Le Trouvère à l'opéra national d' Athènes où il retournera pour I Vespri siciliani. Récemment, on a pu l'entendre dans Tosca au festival Puccini de Torre Del Lago; Ernani in Cremona, Como, Pavia and Brescia; Cavalleria Rusticana à Las Palmas et Sassari; Turandot à Nancy.

Ses début à l’Opéra Royal de Wallonie à Liège dans Aida ( Radames ) et ses débuts américains au Michigan Opéra de Détroit dans Turandot ( Calaf ), ont connu un très grand succès , tant du point de vue du public que celui de la presse internationale.

Prochains grands engagements : Otello (role titre) à Séoul et Las Palmas, Tosca à Genova; Le Trouvère à Rovigo, Cavalleria Rusticana à Palerme et Turandot au festival Torre del Lago.

Invité pour la première fois à Sanxay.

 

A Sanxay :
Turandot (Calaf) en 2015
Concert Tenorissimo (Ténor) en 2016

Alfred Bironien

ténor

Après un DEM de chant lyrique au Conservatoire de Valenciennes, Alfred Bironien intègre l'Ecole normale supérieure de musique de Paris dans la classe de Daniel Ottevaere. En parallèle, il suit  une formation d'acteur à l'Ecole de théâtre, de l'acteur Jules Julien.

Depuis plusieurs années, Alfred Bironien se produit sur les scènes lyriques françaises où il chante Mozart, Strauss, Purcell, Offenbach, Messager. Sa formation lui permet également d'aborder le répertoire du XXème siècle et la musique contemporaine. 

Il participe à de nombreux concerts et oratorios, dont Mendelssohn, le Messie de Haendel, le Requiem de Mozart.

A Sanxay :
Rigoletto (Borsa) en 2016

Paolo Fanale

ténor

A Sanxay :
La Flûte enchantée (Tamino) en 2017

Suivre S'abonner Voir les vidéos
Mentions légales