Artistes

Lianna Haroutounian

soprano

Lianna Haroutounian est considérée comme l’une des sopranos verdienne et puccinienne les plus prometteuses de sa génération. Ses importants moyens de lyrico – spinto lui permettent d’aborder un large répertoire d’opéra, ainsi que la musique sacrée et la musique de chambre.

Née  en Arménie, elle étudie le piano et le chant au Conservatoire National de Komitas à Erevan où elle obtient son diplôme d’études supérieures de chant dans la classe de S.Danelian, puis se perfectionne à Moscou. Admise au Centre de Formation Lyrique de l’Opéra de Paris, elle se perfectionne notamment auprès de Janine Reiss, James Vaughan, Robert Kettelson et participe aux master-classes de Christa Ludwig, Renata Scotto, Luigi Alva, Yvonne Minton et Yevgeny Nesterenko.

Elle est lauréate de plusieurs concours internationaux de chant : « Vincenzo Bellini » à Caltanissetta, « Voci Verdiane » à Busetto, 1er prix et prix spécial Renata Tebaldi au Concours International « Riviera Adriatica » en Italie, prix spécial « Verdi » au Concours International de Chant Jaume Aragall en Espagne et 1er prix au Forum Lyrique Arlésien.

Elle fait ses débuts sur scène dans le rôle de Violetta (La Traviata) au zénith de Lille, puis aborde les rôles  de  Desdemona (Otello) à l’amphithéâtre de l’Opéra Bastille, Amelia (Un Ballo in maschera), Leonora (Il Trovatore) à Marseille.

Plus récemment, on a pu l’entendre dans le Requiem de Verdi à l’Opéra de Saint-Etienne,  dans Faust (Marguerite) à l’opéra de Massy aux côtés d’Alfred Kim (mise en scène de Paul-Emile Fourny), dans Simon Boccanegra (Amelia/Maria), La Bohème (Mimi) et Un Ballo in maschera (Amelia) à l’ Opéra de Tours , spectacles mis en scène par Gilles Bouillon et sous la direction de Jean-Yves Ossonce.

Elle vient de faire des début très remarqués dans les Vêpres Siciliennesde Verdi à l’opéra national d’Athènes  et à l’opéra de Bilbao. Elle a fait, en mai 2013, ses débuts dans Don Carlo (Elisabeth) sur la prestigieuse scène du Covent Garden de Londres et aux côtés de Jonas Kauffman.

A Sanxay :
La Traviata (Violetta) en 2012
Madame Butterfly (Cio-Cio-San (8 et 10 août)) en 2013

site internet : http://www.liannaharoutounian.com

Sarah Vaysset

soprano

Après un premier prix de chant lyrique au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, Sarah Vaysset poursuit ses études au Centre de Formation Lyrique de L’Opéra National de Paris. A partir de 1999, elle se produit sur les plus grandes scènes lyriques françaises : opéras de Paris, Bordeaux, Avignon, Toulon, Metz, Chorégies d’Orange, festival des Nuits romantiques du Lac du Bourget etc… En ce qui concerne ses interprétations scéniques, citons, entre autres, les rôles de Pamina (La Flûte Enchantée), Mélisande (Pelleas et Mélisande, production du Musée d’Orsay en tournée en Turquie et en Syrie), Adina (L’Elixir d’amour), Norina (Don Pasquale), Despina (Cosi Fan Tutte), Zerlina (Don Giovanni), Oscar (Un Ballo in maschera), Juliette (Roméo et Juliette de Gounod), Gabrielle (La Vie Parisienne). Outre ce répertoire opératique, Sarah Vaysset se produit aussi régulièrement en récital. Elle vient d’ailleurs, très récemment, de se produire au Musée d’Orsay autour du thème « voyage et exotisme », récital retransmis sur France Musiques.

Sarah Vaysset a fait ses débuts à La Scala de Milan, dans Carmen (Frasquita) en 2004, sous la direction de Michel Plasson.

A Sanxay :
La Traviata (Flora) en 2012
Carmen (Frasquita) en 2011
Aïda (La Grande Prêtresse) en 2009
Madame Butterfly (Kate Pinkerton) en 2013
Nabucco (Anna) en 2014

Asmik Grigorian

soprano

La très jeune soprano Asmik Grigorian est née à Vilnius en Lituanie. Après avoir obtenu son diplôme de fin d’études de l’Ecole Nationale des Arts M.K.Ciurlionis, elle débute ses études de chant à Nice, auprès du fameux ténor Gegham Grigorian puis les poursuit auprès d’Irina Milkeviciute à l’Académie Nationale de Musique de Lituanie.

Elle fait ses débuts internationaux à l’opéra de Saint-Petersbourg, dans les rôles de Desdémone (Otello de Verdi) et de Prilepa (La Dame de pique de Tchaikovsky) et est engagée peu de temps après par l’orchestre de la B.B.C, en Angleterre, où elle se produira sous la direction du maestro Gianandrea Noseda.

Ses trois dernières années, elle a été l’ invitée régulière des opéras de Vilnius, Riga, Varsovie, Saint–Petersbourg où on a pu l’entendre dans des rôles tels que La Traviata (Violetta), Carmen (Micaela aux côtés d’Elina Garança), Don Giovanni (Donna Elvira et Donna Anna), Suor Angelica (Suor Angelica), Il Tabarro (Giorgietta), Les Noces de Figaro (La Comtesse), Madame Butterfly (Cio Cio–San)…

A Sanxay :
Carmen (Micaëla) en 2011

Sorina Munteanu

soprano

Sorina Munteanu est l’une des plus fameuses sopranos roumaines actuelles. Elle a débuté sa carrière de soliste au début des années 2000, tout d’abord comme soliste principale de l’opéra de Timisoara, puis en devenant première soprano de l’opéra national de Bucarest. Elle s’est spécialisée ces dernières années dans les rôles de soprano dramatique et de lyrico spinto, en abordant des rôles tels que Abigaïle (Nabucco), Lady Macbeth (Macbeth), Turandot (Turandot), Aïda (Aïda), Norma (Norma), Santuzza (Cavaleria Rusticana) etc. Elle a interprété le rôle d’Aïda un peu partout dans le monde : Etats-Unis, Japon, Allemagne, France, Espagne. On vient de l’entendre tout dernièrement à l’opéra d’Essen dans Turandot (rôle titre) ainsi qu’au Staatsoper de Francfort (Nabucco/Abigaïle) où elle a remporté un grand succès personnel.

A Sanxay :
Norma (Norma) en 2010

Maria-José Siri

soprano

A Sanxay :
Aïda (Aïda) en 2009

site internet : http://www.mariajosesiri.com

Anna Pirozzi

soprano

Originaire de Naples, Anna Pirozzi a fait ses études vocales auprès de la soprano Silvana Moyso au Conservatoire Giuseppe Verdi de Turin et au Conservatoire de Vienne en Autriche où elle a suivi, entre autres, les master classes de Mirella Freni, Luciana d'Intino et Rockwell Blake. Elle a remporté le premier prix du prestigieux concours «Mattia Battistini» à Rieti en Italie.

Durant la saison  2012/2013, elle fait ses débuts dans les rôles de Léonore du Trouvère et de Lady Macbeth à l’Opéra de Bologne, rôle qu’elle rechantera la même saison à l’Opéra de Sao Paulo (Brésil) puis au Théâtre lyrique de Cagliari. Elle reprendra ensuite le rôle d’Abigaille (Nabucco) à Beijing, à Bologne et à Palerme, et fera ses débuts dans le rôle d’Amélia (Un Ballo in Maschera) au Théâtre Royal de Turin et au Théâtre Royal de Parme. En juillet 2013, elle fait ses débuts à l’Opéra National de Rome dans le rôle de Santuzza (Cavalleria Rusticana).

La fin de l’été 2013 marque un tournant décisif dans sa carrière en faisant des débuts très remarqués au festival de Salzbourg dans le rôle d’Abigaille de Nabucco sous la direction musicale de Riccardo Muti, qui lui propose aussitôt de débuter, à ses côtés, le rôle d’Elvira (Ernani de Verdi) à l’Opéra de Rome en décembre 2013. En février 2014, elle rechante à nouveau dans une production de Nabucco (aux côtés de Leo Nucci) pour le festival du Mai Florentin en Italie avant de débuter le rôle de Magdalena d’André Chénier en Allemagne.

Parmi ces futurs  engagements citons Nabucco au Staatstheater de Stuttgart, Norma et Nabucco à l’Opéra National de Beijing, Don Carlos à l’Opera de Sidney en Australie.   

 

Invitée pour la première fois à Sanxay 

A Sanxay :
Nabucco (Abigaille) en 2014

Sae Kyung Rim

soprano

De nationalité coréenne, Saekyung Rim est diplômée de l’université de HANYANG à Séoul. Après des études de chant au Conservatoire Giuseppe Verdi de Milan, elle intègre la très prestigieuse académie de la Scala de Milan où elle se perfectionne auprès d’artistes tels que Leyla Gencer, Luciana Serra, Luigi Alva, Christa Ludwig, Renato Bruson, Leo Nucci, Gianni Raimondi et Mirella Freni. Elle a remporté plusieurs concours de chant internationaux dont le fameux « Giambattista Viotti » à Vercelli.

Depuis quelques années, elle est l’invitée régulière de la Scala de Milan où on a pu l’entendre dans les ouvrages suivants : Dialogue des Carmélites de Poulenc, Rinaldo de Handel, Elektra de Richard Strauss, La Bohème  de Puccini, Ariane auf Naxos de Strauss, Aida de Verdi, Jenufa de Janacek, Cosi fan tutte de Mozart et Trittico de Puccini.             
Depuis 2009 , elle se produit très fréquemment à l’opéra national de Séoul où elle a pu interpréter : Léonora dans La Force du destin de Verdi, Marguerite dans Mefistofele de Boito, Tosca (rôle-titre) et Amélia dans Le Bal masqué de Verdi.

En septembre 2011, elle a été soliste d’un concert de gala pour le festival Puccini à Tore del lago.

Depuis le début de sa carrière, Saekyung Rim s’est produit au côté des plus grands chefs d’orchestre : Riccardo Muti, Ottavio Dantone, Semyon Bychkov, Rafael Frühbeck de Burgos, Niksa Bareza, Daniel Barenboïm et Myung-Whung Chung.

Elle a fait ses débuts dans Madame Butterfly au Théâtre Coccia à Novara et a repris ce rôle au théâtre Valy de Reggio Emilia en 2009. Parmi ses projets les plus importants, citons la reprise de Madame Butterfly (rôle-titre) au Staatsoper de Vienne en Autriche lors de la saison 2014-2015 et Aïda (rôle-titre) à l’opéra de Munich la saison prochaine.

A Sanxay :
Madame Butterfly (Cio-Cio-San (12 août)) en 2013

Tatiana Lisnic

soprano

Née en Moldavie, Tatiana Lisnic commence ses études au Conservatoire de Kichinev, les poursuit au Conservatoire de Cluj, en Roumanie puis se perfectionne en Italie avec Alida Ferrarini.

C’est à l’Opéra de Cluj en Roumanie qu’elle débute sur scène dans les rôles de Nedda « I Pagliacci » et Ilia  «  Idomenée ». Elle remporte le prix  de la Fondation H.V.Karajan, puis dès 2003, devient l'invitée permanente du Staatsoper de Vienne où l’artiste y chante notamment les rôles d' Adina , Lauretta,  Susanna (« Le nozze di Figaro » avec R. Muti), Nanetta,  (« Falstaff » avec F. Luisi ).

Depuis 2002, Tatiana Lisnic est l'invitée des scènes lyriques internationales et collabore avec les plus grands chefs d'orchestre : R. Muti, A. Pappano, J.Lopes-Cobos, M.Viotti, F.Luisi... On peut l'entendre à la Scala de Milan et au festival de Ravenne (2002 « Le nozze di Figaro » Susanna ), à l'opéra de Florence (2001 « Don Pasquale »), à La Monnaie de Bruxelles (2002 « La Bohème » Mimi et 2003 « Don Giovanni » Zerlina), à l' Opéra National du Rhin Strasbourg (2003 « La Traviata », 2007 « Lucia di Lammermoor »), au Covent Garden de Londres (2004 « Don Pasquale »), au Staatsopr de Hambourg (2010 – « L’Elixir d’amour », 2012 «Flavius Bertaridus »), au Deutsche Oper de Berlin (2005 « Don Pasquale »), à l'opéra de Francfort (2007  « La Bohème », 2008 « Lucia di Lammermoor », 2009 « Les pêcheurs de perles » et « La Traviata », 2010 « Le nozze di Figaro »), au Palau de les Arts Reina Sofia de Valencia (2008 « Le nozze di Figaro »), à l'Opéra National de Paris-Bastille (2009 « L’Elixir d’amour », 2010 « Le nozze di Figaro »), à l'opéra de Tokyo (2010 « L’Elixir d’amour »), à la Maestranza de Séville (2010 « La Bohème » Musetta), à l'opéra d'Angers et de Nantes (2011 - « L’Elixir d’amour »), à Essen (2011-« I Capuleti e i Montecchi »), Teatro Bellini Catania (2012 – « Carmen »), à l'opéra national de Seoul (2013-« Turandot » Liù), au théâtre Mikhailovsky de St. Petersburg (2013-« L’Elixir d'amour »), à l'opéra de St. Gallen (2013 – « Don Giovanni » Donna Anna), à l'opéra de San Diego (2014-« L’Elixir d’amour»).

Parallèlement, l’artiste participe à de nombreux concerts, en Allemagne, Autriche, France et Espagne, sous la baguette de J. Lopez-Cobos, R. Muti, M. Viotti etc...

Au cours de la saison 2014-15, on a pu l'entendre dans « Faust » ( Marguerite ) au Staatsoper de Berlin, « Don Giovanni » (Donna Anna) à l' Opéra National de Paris , « L’ Elixir d’amour » à Talinn, « La Bohème » ( Mimi ) à l'Opéra de Hambourg.

Enregistrements :

“Gianni Schicchi”, Naxos, CD, A. Rahbari
“Le nozze di Figaro”, TDK , DVD, R. Muti

A Sanxay :
Turandot (Liù) en 2015
La Flûte enchantée (Pamina) en 2017

Anna Shafajinskaia

soprano

D'origine ukrainienne mais aujourd'hui de nationalité canadienne, Anna Shafajinskaia est considérée comme l'une des sopranos dramatiques actuelles les plus importantes du monde lyrique.

C'est après avoir remporté le premier prix du concours "Luciano Pavarotti" à Philadelphie qu'elle est aussitôt invitée à interpréter le rôle de Tosca à l'opéra national de Washington et au côté de Luciano Pavarotti. Depuis ses débuts très remarqués à l'opéra de Washington, elle est l'invitée régulière des plus grandes scènes lyriques internationales : opéras de Dallas et San Diego, le Covent Garden de Londres, le théâtre royal de Barcelone, le Deutschoper de Berlin, le Concert Gebouw d'Amsterdam, l'opéra national de Paris, l'opéra national de Séoul, l'opéra de Mexico, le New-York City opera, le théâtre royal de Madrid, le festival Torre Del Lago, le Bolshoi de Moscou...

Parmi les très nombreux directeurs musicaux aux côtés desquels elle s'est produite citons, entre autres: Maurizio Arena, Marco Armiliato, Rani Calderon, Eve Queler, Paolo Olmi, Riccardo Chailly, Valery Gergiev, Pinchas Steinberg, Giuliano Carella, Yannick Nezet-Seguin, Carlo Palombo, Carlo Rizzi, Lorin Maazel. Dotée d'une voix sombre et puissante, elle est spécialiste des grands rôles de soprano dramatique : Lady Macbeth (Macbeth), Abigaille(Nabucco), Odabella (Attila), Aida (Aida), La Gioconda (Gioconda), Tosca (Tosca), Fata Morgana (l'Amour des trois oranges), Maddalena (Andréa Chénier). Le rôle de Turandot est celui qu'elle a le plus interprété sur scène.

Derniers grands engagements : Fedora et Fata Morgana à Bologne, Turandot à Séoul, Katerina Izmailova (Lady Macbeth de Mtkzens) à Tel Aviv.

Invitée pour la première fois à Sanxay

A Sanxay :
Turandot (Turandot) en 2015

Olga Pudova

soprano

La jeune soprano russe Olga Pudova est considérée comme l'une des sopranos coloratures les plus prometteuses de la nouvelle génération. Elle sort diplômée du conservatoire Rimsky-Korsakov de Saint-Petersbourg en 2006 et est soliste permanente de l'opéra de Saint-Petersbourg depuis 2001.

Elle est par ailleurs lauréate de nombreux concours internationaux : concours Rimsky-Korsakov à Saint-Petersbourg en 2006, concours Lisitsian à Vladikavkaz en 2003, concours de Dresde en 2010.

Ces dernières années, son interprétation de la Reine de la nuit dans La Flûte enchantée lui vaut d'être invitée sur les plus grandes scènes internationales: Staatsoper de Vienne, opéra national de Paris, Liceu de Barcelone, Fenice de Venise, festival d'Edimbourg, festival d'Aix-en-Provence, opéra de Munich, Komische oper de Berlin, opéras de Bordeaux, Nice, Nantes…

Outre le rôle de la reine de la nuit, citons parmi ses rôles interprétés : Lucia (Lucia di Lammermoor), la Poupée ( Les Contes d'Hoffmann ), Rosina ( Le Barbier de Séville ), Zerbinette ( Ariane à Naxos ), la princesse Chemakha ( Le Coq d'or ), Giunia ( Lucio Silla ), Gilda ( Rigoletto ), la Comtesse de Folleville ( Le Voyage à Reims ), la Fée ( Cendrillon ).

Très récemment, on a pu l'entendre à l'opéra de Paris-Bastille dans le rôle de la Reine de la nuit dans la nouvelle production de La Flûte enchantée sous la direction de Christoph Eschenbach, et dans le rôle Giunia (Lucio Silla) aux côtés de Franco Fagioli au théâtre An Der Wien, à la Philarmonie de Paris et au théâtre royal de Versailles.

En juillet 2016, elle interprète La Reine de la nuit au Liceu de Barcelone (reprise) qu'elle reprendra par la suite au théâtre royal de Turin, au festival d'opéra de Munich, à l'opéra de Florence.

A Sanxay :
Rigoletto (Gilda) en 2016

Christina Poulitsi

soprano

A Sanxay :
La Flûte enchantée (La Reine de la Nuit) en 2017

Andreea Soare

soprano

La soprano franco-roumaine Andreea Soare est diplômée en musicologie à l’Université de Strasbourg. Elle se perfectionne en chant au Conservatoire national supérieur de musique de Paris. Elle a participé aux master classes dirigées par Marc Minkowski, Jean-Philippe Lafont, Leontina Vaduva, June Anderson, Ann Murray, Natalie Dessay, Eva Podles, Maryse Castets, Jeff Cohen etc…

En 2011, elle est lauréate du Concours international de chant de Clermont-Ferrand, obtient le prix des « Amis du Festival d’Aix-en-Provence » et le Prix HSBC à l’Académie Européenne de Musique Mozart/Haendel.

En octobre 2011, elle entre à l’Atelier Lyrique de l’Opéra National de Paris, avec lequel elle chante les rôles de Donna Elvira (Don Giovanni), Female Chorus (The Rape of Lucretia), Maddalena (La Resurrezione), Sandrina (La Finta Giardiniera), Silvia (L'Isola disabitata) et Clarice (Il Mondo della luna). Elle participe à plusieurs concerts au Palais Garnier avec l’Orchestre de l’Opéra national de Paris et à l’Auditorium du Louvre.

En soliste, elle interprète Praxinoé (Louis Vierne) et La Damoiselle élue de Debussy pour « La Folle Journée de Nantes ». Elle donne un récital de mélodies à Tokyo et à Kanazawa avec Philippe Cassard au piano puis, avec l'Orchestre national de Varsovie, un récital d’airs d’opéras français.

Elle chante Les quatre derniers lieders de Strauss à Clermont-Ferrand, The Fairy Queen de Purcell à Lausanne, le Stabat Mater de Poulenc au Festival de La Chaise-Dieu et la Messe du Couronnement de Mozart.

Elle obtient les Prix Lyriques du Cercle Carpeaux et de l’AROP en 2013. L’Opéra National de Paris l’engage pour La Cerisaie de Philippe Fénelon et Les Noces de Figaro puis elle interprète La Damoiselle élue de Debussy à l'Amphithéâtre Bastille, Enrichetta (I Puritani) et la Première Dame (La Flûte enchantée) à l’Opéra Bastille.

En 2015, elle participe à un concert à la Cité de la musique à Paris sous la direction de Francois-Xavier Roth, elle est Iphigénie (Iphigénie en Tauride), Fiordiligi (Così fan tutte) au Garsington Opera en Angleterre.

Elle est invitée en décembre 2015 par l'Opéra National de Paris pour chanter le cycle Les nuits d été de Berlioz à l'amphithéâtre de l'Opéra Bastille.

En 2016, elle est Fiordiligi (Cosi fan tutte) a l’Opéra National de Bucarest, Comtesse Ceprano (Rigoletto) et Gran Sacerdotessa (Aida) à l’Opéra National de Paris.

En mars 2016, elle débute en Allemagne à l’opéra de Cologne avec le rôle de Donna Elvira (Don Giovanni) sous la direction de François-Xavier Roth.

Pendant la saison 2016-2017, elle sera la Comtesse Almaviva dans Le Nozze di Figaro à l'Opéra de Cologne (Allemagne), débutera dans le rôle de Pamina dans Die Zauberflote à l'Opéra de Toulon, et est invitée pour donner 2 récitals au Carnegie Hall à New York et au Centre Kennedy à Washington DC.

A Sanxay :
La Flûte enchantée (1ère Dame) en 2017

Mélanie Boisvert

soprano

Après des études de piano et de chant à Toronto et à Cologne, la soprano canadienne fait ses débuts en 2002 en France dans le rôle d’Olympia (Les Contes d’Hoffmann) à l’Opéra national du Rhin. Elle chante dans de nombreux théâtres et Festivals en France et à l’étranger, et notamment au Grand Théâtre de Luxembourg, au Festival Radio-France à Montpellier, au Théâtre royal de la Monnaie à Bruxelles, au Volksoper de Vienne, à Liège, Vienne, Gênes, Strasbourg, Lyon, à Nancy à l’Opéra national de Lorraine, Avignon, Saint-Etienne, Toulon, Nice, Rennes, Rouen, Bordeaux, Ottawa, Québec... Parmi ses rôles interprétés sur scène on compte  la Reine de la nuit (La Flûte enchantée), Zerbinetta (Ariane à Naxos de Strauss), Lakmé, Oscar (Un Bal masqué), Nannetta (Falstaff), le Rossignol de Stravinsky, la Charmeuse (Thaïs), la Fée (Cendrillon), Ännchen (Der Freischütz), Feu, Princesse et Rossignol dans L’Enfant et les sortilèges, Gabrielle (La Vie parisienne), Olympia (Les Contes d’Hoffmann), Tytania (Le Songe d'une nuit d'été), Clorinda (La Cenerentola), Cunégonde (Candide), Fiakermilli (Arabella), Adèle (La Chauve-Souris)…

Elle interprète Le Voyage d’hiver au Théâtre de l’Athénée et collabore en tant que soliste avec des orchestres tels L’Ensemble Orchestral de Paris et Laurence Equilbey à la Cité de la Musique, l’Orchestre national de Lorraine ou l’Orchestre symphonique de Montréal. Elle chante sous la baguette d’Evelino Pidò, Patrick Davin, Claude Schnitzler, Alain Altinoglu, Jacques Lacombe, Eve Queler, Frank Ollu, Jan Lathan-Roenig…  Au disque pour Timpani, elle interprète Aucassin et Nicolette (Paul Le Flem) et enregistre les Mélodies de Philippe Gaubert. On peut l’entendre dans Jeanne d’Arc au Bûcher de Honneger (la vierge) dans l’enregistrement DVD chez ARTE, primé aux Victoires de la Musique 2008.

Parmi ses engagements récents, citons Gabrielle (La Vie parisienne) à l’Opéra de Saint-Etienne et à Strasbourg, Adèle (La Chauve-Souris) au Folies d'Ô à Montpellier, L'Enfant et les sortilèges au Festival Nigella, un concert Bernstein avec l'Orchestre Symphonique de Pékin, Les Jeux de l’amour et d’Offenbach au Théâtre de Poche Montparnasse à Paris,  Tytania (A Midsummer Night’s Dream) à Metz, La Soprano (Opéra de 4 notes) à Amiens et au Studio de l'Opéra Bastille, Prothoe (Penthesilea / Dusapin / doublure) à la Monnaie de Bruxelles, Lakmé à Metz,  Oscar (Un ballo in maschera) à Tours, la Fée (Cendrillon) à St-Etienne et Luxembourg… Une habituée de la création contemporaine, elle crée récemment les rôles de l’Hôtessse dans La nuit de Gutenberg de P. Manoury à Strasbourg, l’Infirmière dans Aliados de S. Rivas au Festival Musica de Strasbourg et en tournée européenne, Céleste dans Céleste ma planète de S. Gaxie avec l’Orchestres national d’Île-de-France à la Salle Pleyel (et enregistrement studio pour Gallimard), Le Signe de F. Verrières avec l’Orchestre Symphonique de Mulhouse…

A Sanxay :
La Flûte enchantée (Papagena) en 2017

Suivre S'abonner Voir les vidéos
Mentions légales