Artistes

Jean-Marie Delpas

baryton/basse

Jean-Marie Delpas a fait ses débuts en 1986 au Théâtre de Nîmes dans Faust. Les qualités de sa voix se révèlent très vite et il se voit invité sur la plupart des grandes scènes lyriques françaises : Don Carlos à l'Opéra de Marseille et à Montpellier, Un Ballo in Maschera  aux côtés de Teresa Zylis Gara à Toulon, Carmen à Lille…

Il chante sous la direction de grands chefs d'orchestre : Alain Guingal, Gian Franco Rivoli, Paul Ethuin, Thomas Fulton.  Au cours de ces dernières années, il interprète entre autres, La Traviata au Festival de Saint Céré, Il Trovatore  aux Chorégies d'Orange.

Par la suite, il est engagé notamment dans Roméo et Juliette (Mercutio), puis est remarqué dans des œuvres telles que OtelloToscaLa GiocondaLes Pêcheurs de Perles, La Bohème… Il interprète le rôle d’Amonasro dans Aïda (Dijon), Frédéric de Lakmé au Festival Alfredo Krauss (Las Palmas).

L'Opéra de Toulon l'a accueilli dans ErnaniCarmenAdrienne Le couvreur, Les Puritains et Hérodiade. Toujours à Toulon, on a pu l’entendre dans L’Etoile de Chabrier, CarmenUn Bal Masqué, Un de la Canebière et La Flûte Enchantée.

Il a chanté dans Madama Butterfly à Metz, La Force du Destin et La Fille de Madame Angot à Avignon, La Traviata à Massy et Metz, Manon à Düsseldorf et au Deutsche Oper de Berlin, Rigoletto à Massy, La Vie Parisienne à Limoges et un Mandarin/Turandot à Toulon où il a également interprété Maître Ambroise/Mireille et la saison dernière dans Douphol/La Traviata. Plus récemmentil a chanté dans La Belle Hélène et Rigoletto à Metz, Andrea Chénier et La Fanciulla del West à Limoges.

Parmi ses projets, Garopoulof (Un de la Canebière) à Toulon puis le baron Douphol (La Traviata) à Avignon,

A Sanxay :
La Traviata (Docteur Granvil) en 2012
Carmen (Zuniga) en 2011

Ronan Nédélec

baryton/basse

Ronan Nédélec étudie le chant au CNSM de Paris dans les classes de Rachel Yakar et Peggy Bouveret et obtient son diplôme en 2000. Il se perfectionne auprès de Ruben Lifschitz pour le Lied et la mélodie.

Il se produit alors rapidement sur scène, notamment dans Samson (Haendel) au Festival d’Ambronay, puis dans des œuvres telles que Don Giovanni, La Flûte enchantée, Carmen, Les Brigands (Offenbach), Werther, Faust, Madame Butterfly, La Bohême ou encore L’enfant et les sortilèges dans les opéras de Tours, Rennes, Lille, Montpellier, Caen, Limoges, l’Opéra-Comique et le Théâtre des Champs-Elysées à Paris, le Festival Radio-France…

Il est invité dans de nombreux festivals en France et à l’étranger, et compte plusieurs enregistrements.

En 2002, il est le Garde-chasse dans La petite renarde rusée (Janacek) au Festival d’Aix-en-Provence, où il est de nouveau convié, ainsi qu’à Luxembourg et Vienne, pour Les tréteaux de Maître Pierre (Falla) et Renard (Stravinsky) avec Pierre Boulez et Klaus Michael Grüber.

Il crée ensuite le rôle-titre du Luthier de Venise de Gualtiero Dazzi au Théâtre du Châtelet et chante Zurga dans Les Pêcheurs de perles à Tours.

On peut l’entendre sur scène et en concert dans un très vaste répertoire sous la direction de chefs renommés comme John Nelson, Jean-Claude Casadesus, Alain Altinoglu, Jean-Yves Ossonce, Mikko Franck, Susanna Mälkki, Ton Koopman, Hervé Niquet, Gérard Lesne, Reinhard Goebel, Christopher Hogwood…

Plus récemment, il s’est produit dans Otello (Verdi) à Reims, Neues vom Tage (Hindemith) à Dijon, Le Téléphone/Amelia al ballo (Menotti), Dialogues des Carmélites, Tosca, Fidelio et Faust à Tours.

Ronan Nédélec vient de faire ses débuts à la Scala de Milan dans Roméo et Juliette avec Yannick Nézet-Séguin et Bartlett Sher.

Parmi ses projets, citons Orfeo (Apollon) de Monteverdi à Versailles, et Fairy Queen de Purcell à Lyon avec Sébastien d’Hérin et « Les Nouveaux Caractères », la Bohème à Tours…

A Sanxay :
La Traviata (Marquis d’Obigny) en 2012
Turandot (L'Empereur Altoum) en 2015

Alexander Vinogradov

basse

De nationalité russe, Alexander Vinogradov débute  ses études musicales à l’âge de 7 ans par l’étude de la clarinette et du piano. En 1995, il  commence ses études de chant au Conservatoire de musique de Moscou et est engagé, dès l’année suivante, à l’opéra du Bolshoï  pour le rôle d’Oroveso (Norma). Il n’a alors que 21 ans… Très vite, il devient l’invité régulier des plus grandes scènes internationales : Le Deutsche Oper et le Staatsoper de Berlin, le Covent Garden de Londres, l’Opéra National de Washington, l’Opéra National de Paris, le théâtre du Châtelet, l’Opéra Royal de Madrid, la Scala de Milan, les arènes de Vérone, l’Opéra National de Tokyo, etc…

Son répertoire comprend, entre autres, les rôles de Figaro (Les Noces de Figaro), Basilio (Le Barbier de Séville), Sarastro (La Flûte Enchantée), Banquo (Macbeth), Leporello (Don Giovanni), Timur (Turandot), Oroveso (Norma), Mephistopheles (Faust) et bien sûr Escamillo (Carmen) qu’il a déjà interprété sur les plus grandes scènes (arène de Vérone, Tokyo, Washington, Berlin) et en novembre 2010 à la Scala de Milan.

Parallèlement à ses engagements à l’opéra, Alexander Vinogradov mène une carrière de mélodiste extrêmement importante. A ce titre, il est invité à se produire régulièrement sur les scènes de Moscou, Saint-Petersbourg, Dresden et Berlin.

Il continue actuellement à se perfectionner auprès de son professeur Svetlana Nesterenko.

A Sanxay :
Carmen (Escamillo) en 2011

Wojtek Smilek

basse

Wojtek Smilek a fait ses études de chant à l’Académie musicale de Cracovie, sa ville natale. En 1992, il remporte le premier prix du concours Vincenzo Bellini en Sicile et est invité alors sur les plus grandes scènes lyriques : Staatsoper de Vienne, opéra de Genève, opéra national de Paris, opéra royal de Wallonie, festival de Radio France, chorégies d’Orange, opéra de Las Palmas, opéra de Monte-Carlo etc. Le rôle d’Oroveso (Norma) lui est très familier. Il l’a interprété récemment sur les scènes lyriques de Marseille, Avignon, Saint-Etienne, Monte-Carlo et en février dernier au théâtre du Châtelet à Paris. Parmi ses derniers grands engagements citons Tosca (Angelotti) et La Bohème (Colline) à l’opéra Bastille, Norma (Oroveso) et Falstaff à l’opéra de Monte-Carlo, Aïda à l’opéra de Marseille et Tosca aux Chorégies d’Orange.

A Sanxay :
Norma (Oroveso) en 2010
Turandot (Timur) en 2015

Balint Szabo

basse

Né en Roumanie, Balint Szabo termine ses études musicales en 1997 et perfectionne ensuite sa technique vocale à New-York et à Tel Aviv. Il remporte le premier prix du concours international de chant à Budapest en 1998. Invité permanent de l'Opéra national de Budapest, il participe alors à de nombreuses tournées en Italie, Suisse, Allemagne, Belgique, Espagne, France, Hongrie, Thaïlande et aux Etats-Unis.

En 2003, il est invité à l'Opéra de Tel Aviv pour Nabucco (Zaccaria) et à l'Opéra de Hambourg pour Don Carlo (Philippe II) et Rigoletto (Sparafucile).

Depuis 2005, il est soliste permanent à l'Opéra de Francfort, où il a interprété de très nombreux rôles : Mephisto (Faust), Fiesco (Simon Boccanegra), Colline (La Bohème), Raimondo (Lucia di Lammermoor), Oroveso (Norma), Philippe II (Don Carlo), Nourabad (Les Pêcheurs de perles), etc. Parallèlement, il est également invité à se produire sur les plus grandes scènes internationales : Capitole de Toulouse, Opéra de Monte-Carlo, Opéra de Santiago du Chili, Opéra national d'Athènes et Opéra d'Amsterdam.

Plus récemment, on a pu l’entendre dans La Donna del lago au grand théâtre de Genève, les Vêpres siciliennes à l'Opéra d'Amsterdam, Norma à l'Opéra national d'Athènes, Don Carlo à l'Opéra Bastille et à Francfort, La Flûte enchantée à Strasbourg et à Nice.

A Sanxay :
Aïda (Ramfis) en 2009
Madame Butterfly (L’oncle Bonze) en 2013
La Flûte enchantée (L'Orateur) en 2017
La Flûte enchantée (Premier prêtre) en 2017
La Flûte enchantée (Deuxième homme en armure) en 2017

Dan Paul Dumitrescu

basse

Dan Paul Dumitrescu commence ses études musicales, chant lyrique et clarinette, au Conservatoire National de Bucarest "George Enescu". En 1996, il intègre la fameuse Académie de chant lyrique de Vérone, en Italie. En 1997, il devient soliste permanent à l'Opéra National de Bucarest et débute alors une carrière internationale, étant invité à se produire sur les plus grandes scènes lyriques : opéras de Munich, Berlin, Liceu de Barcelone, Tel Aviv, Tokyo, arènes de Vérone, festival de Salzburg, Royal Albert Hall…

En janvier 2000, Dan Paul Dumitrescu est invité pour la première fois au Staatsoper de Vienne (Sparafucile/ Rigoletto) et en devient un soliste permanent à partir de la saison 2001/2002.

Son répertoire compte plus de 50 rôles dont notamment Sarastro (La Flûte Enchantée), Le Commandeur (Don Giovanni), Timur (Turandot), Colline (La Bohème), Banquo (Macbeth), Ramfis (Aida), Sparafucile (Rigoletto), Le Grand Inquisiteur et le Moine (Don Carlo), Oroveso (Norma), Raimondo (Lucia), Le Comte des Grieux (Manon)…

Lors de la saison 2008/2009, il interprètera Frère Laurent (Roméo et Juliette), Pietro (Simon Boccanegra), Le Commandeur (Don Giovanni), et Le Comte des Grieux (Manon) au Staatsoper de Vienne.

Dan Paul Dumitresu a participé à de nombreux enregistrements audios et videos. Parmi les plus importants citons l'intégrale audiode Lucia di Lammermoor au côté d'Edita Gruberova, le DVD de Don Carlo (avec Ramon Vargas) et le DVD Verdi Une passion, un destin produit par Alain Duault.

A Sanxay :
Aïda (Le Roi) en 2009

Fabien Leriche

basse

Après des études d’ingénieur géologue, Fabien Leriche entre au Conservatoire de Nancy dans la classe d’Arcadi Volodos, où il obtient les premiers prix de chant et de musique de chambre. Il est engagé dès 2005 à l’Opéra-Théâtre de Limoges dans Il Trovatore de Verdi et Don Juan de Mañara de Tomasi puis se produit à l’Opéra National de Lorraine, où il est notamment la basse solo des Noces de Stravinsky en 2007 et 2011, rôle qu’il a repris au Théâtre du Châtelet à Paris en 2008, sous la direction de Jonathan Schiffman.

On a pu l’entendre en concert dans les parties de basse soliste d’oratorios tels que la Messe des Morts de M-A. Charpentier, la Missa Sanctae Teresiae de Michael Haydn, le Requiem de Mozart. En octobre 2009, il est la basse soliste du Stabat Mater de Dvořak, avec lequel il entreprend une tournée dans l’est de la France.

Il a chanté en 2011 les rôles du Ballet et de l’Opérateur dans la comédie-ballet l’Amour Médecin de Molière et Lully à Nancy, Reims et au Théâtre de Saint-Dizier, Méphistophélès dans des Scènes de Faust extraites des œuvres de Gounod, Berlioz et Dassié au Théâtre des Trois Pierrots à Saint-Cloud, ainsi que les Chants de Salomon de Salamone Rossi à Nice. Il s’est produit en octobre 2011 à l’Opéra National de Lorraine dans le rôle de basse solo des Noces de Stravinsky. Il enregistre la Missa in F BWV 233 de Bach avec l’ensemble Voix Plurielles, interprétée lors d’une série de concerts à Nancy en décembre 2011. On a pu l'entendre l'année dernière lors d'un concert de cantates de Bach avec le Bach Collegium Paris.

Il interprète en juin 2013 le rôle du Baron Douphol dans La Traviata de Verdi à l'espace Cardin (Paris), le Commissaire Impérial dans Madame Butterfly de Puccini au festival des Soirées Lyriques de Sanxay, le Lakai dans Ariadne auf Naxos de Richard Strauss à l'opéra de Toulon en mars 2014, Leporello en novembre de la même année dans Don Giovanni de Mozart ainsi que la basse solo du Requiem de Verdi à Paris en décembre, dirigé par David Molard. En juillet 2015, il interprète le rôle de Wotan dans L'Or du Rhin de Wagner dans le cadre de l'Académie lyrique de Vendôme.

A Sanxay :
Madame Butterfly (Le Commissaire impérial) en 2013
Rigoletto (Comte de Ceprano) en 2016

Nika Guliashvili

basse

Après un cursus universitaire en Droit, Nika Guliashvili étudie six ans au Conservatoire de Tbilissi, dont il sort diplômé en 2003. Il intègre dès lors la troupe du Théâtre Académique Zakharia Paliachvili de Tbilissi. En tant que soliste, il y interprète Monterone (Rigoletto de G. Verdi), un Moine (Don Carlo de G. Verdi),  Masetto (Don Giovanni de W.A. Mozart), le Vieux Bohémien (Aleko de S. Rachmaninoff),  Sarastro (Die Zauberflöte de W.A Mozart), Il Re (Aïda de G. Verdi), Basilio (Le Barbier de Séville de G. Rossini).

 

De 2007 à 2009, il suit la formation professionnelle du CNIPAL de Marseille: sa carrière prend dès lors une ampleur internationale. Il chante en 2008 le rôle de Méphisto  (Faust de C. Gounod, au Hibiya Kokaido à Tokyo), en 2009 Gualtiero Walton (I Puritani de V. Bellini à l'Opéra de Toulon), L'Ours (L'Hirondelle Inattendue de Simon Laks, Théâtre Toursky à Marseille) aux côtés de Jean-Philippe Laffont et Marie Laforêt, Banco (Macbeth de G. Verdi à Bergen) et en 2010 Sparafucile (Rigoletto de G. Verdi) à Tbilissi, Angelotti (Tosca de  G. Puccini) à Bombay et Raimondo (Lucia di Lammermoor de G. Donizetti) à Metz. 

 

A partir de 2011, on le retrouve dans le rôle de Kuno (Freischütz de Weber) à l’Opéra de Toulon et de Saint-Etienne, dans les rôles de Constable, Caretaker, Policeman, Dandy (Le Nez, de Chostakovitch) au Festival d’Aix-en-Provence et à l’Opéra de Lyon, du Commandeur (Don Giovanni de W.A Mozart) à Tbilissi et de Timur (Turandot de G. Puccini) à l’Opéra de Bergen. 

 

En 2013, il chante les rôles d’Hérode et du Père de Famille dans l’Enfance du Christ de Berlioz à Avignon et fait ses débuts à l’Opéra Comique et au Corum de Montpellier dans la production du Roi d’Ys de Lalo aux côtés de Sophie Koch. Il est également Omar dans Abu Hassan d’A. Weber au Théâtre d’Herblay et le Commandeur dans Don Giovanni de  Mozart à l'Opéra de Tours et à l'Opéra de Reims.   

 

En 2014 il chantera le Requiem de W. A. Mozart à l’Opéra de Massy sous la direction de Dominique Rouits et le Stabat Mater de  A. Dvorak sous la direction de Carlos Dourthé aux Invalides.

 

Invité pour la première fois à Sanxay

A Sanxay :
Nabucco (Le grand prêtre de Babylone) en 2014
Turandot (Un Mandarin) en 2015
Rigoletto (Monterone) en 2016

Ievgen Orlov

basse

Ievgen Orlov est né à Donetsk en Ukraine. En 1998, il débute ses études musicales (violoncelle ) et obtient son diplôme de fin d’études en 2002. C’est en 2004 qu’il débute ses études de chant au Conservatoire National d’Ukraine «  P.I. Tchaikovsky » et remporte durant les quatre années qui vont suivre, de nombreux prix dans différents concours d’art lyrique.

Depuis 2006, Il est soliste principal à l’Opéra national d’Ukraine où il interprète  la plupart des grands rôles de basse du répertoire : Conchak dans Le Prince Igor, Gremin dans Eugène Onéguine, Monterrone dans Rigoletto,  Banco dans Macbeth, le Roi René dans Iolanta,  Ramfis et le Roi dans Aïda, Basilio dans Le Barbier de Séville. 

En 2010, il est lauréat du prestigieux concours international  Operalia  ce qui lui ouvre aussitôt une carrière internationale .  Il est invité pour  interpréter  le Bonze (Madama Butterfly) au Liceu de Barcelone, Don Basilio (Il barbiere di Siviglia) à Santiago , Oroveso (Norma) au Metropolitan Opera de New-York, Il Padre Guardiano (La Forza del destino) et Zaccaria ( Nabucco ) à l’opéra de Bilbao et le Commandeur (Don Giovanni) à l’opéra d’ Oviedo et à l’opéra de Los Angeles.

Futurs grands engagements : Zaccaria ( Nabucco ) à Monréal , le Roi (Aida),  le Commandeur ( Don Giovanni ),  Giorgio ( I Puritani ) au Metropolitan Opera de New York.

A Sanxay :
Nabucco (Zaccaria) en 2014
La Flûte enchantée (Sarastro) en 2017

Felipe Bou

basse

La basse espagnole Felipe Bou commence ses études de chant en 1990 auprès d'Antonio Blancas et Alfredo Kraus et remporte les premiers prix de nombreux concours internationaux.

C'est en 1998 qu'il fait ses débuts internationaux au Capitole de Toulouse qui lui confie le rôle de Nourabad dans Les Pêcheurs de perles. Depuis , il est l'invité régulier des plus grandes scènes internationales : Festival de Bregenz, Théâtre royal de Madrid, Liceu de Barcelone, opéra de Düsseldorf, festival du Mai Florentin, opéras d'Oviedo, Bilbao et de Las Palmas, opéra de Leipzig, grand théâtre de Palerme, opéra national de Tokyo, Staatsoper de Vienne, opéra de Santiago du Chili, Concertgebouw d'Amsterdam...

Parmi ses rôles fétiches, on peut citer Les quatre diables (Les Contes d'Hoffmann), Raimondo (Lucia di Lammermoor), Le Conte Rodolfo (La Sonnambula), Henri VIII (Anna Bolena), Philippe II (Don Carlo), Oroveso (Norma), Colline (La Bohème), le Roi Marke (Tristan et Isolde ), Frère Laurent (Roméo et Juliette), Basilio (Le Barbier de Séville), Ferrando (Il Trovatore)...

Il a interprété de très nombreuses fois le rôle de Saparafucile dans Rigoletto et très souvent aux côtés de Leo Nucci. Une des représentations de Rigoletto (opéra de Bilbao) est sortie en dvd aux éditions Opus Arte.

Felipe Bou développe parallèlement une intense activité de concertiste. Il s'est notamment fait remarquer lors du Stabat Mater de Rossini au festival de Saint-Denis avec l'orchestre national de France et lors de la Messe pour Rossini au Festival Radio France-Montpellier. 

A Sanxay :
Rigoletto (Sparafucile) en 2016

Suivre S'abonner Voir les vidéos
Mentions légales